«

»

Jan 31 2007

Optimiser les ressources pour la veille

L’expérience auprès des PME et des TPE me montre que le management des ressources consacrées à la veille est une activité délicate à mener. L’erreur d’appréciation initiale est de penser qu’en mettant un peu de budget pour acquérir des outils et en consacrant un temps limité à exploiter les informations recueillies on peut démarrer un processus de veille digne de ce nom. La réalité n’est pas celle-là .

Optimiser le budget consiste à commencer avec des outils peu coûteux et même gratuits. Cela permet de démarrer rapidement (ces outils sont simples), sans risque (au cas où on déciderait de renoncer), en se donnant le moyen de s’approprier (relativement) facilement les pratiques de veille, ce qui ne serait pas le cas avec des outils plus sophistiqués mais demandant un apprentissage long. Sur ce sujet on pourra lire ce billet. En parcourant Activeille on trouvera des informations sur les outils pour démarrer, en particulier en lisant le billet Boîte à outils 2006. Mais on aura toujours intérêt à se faire guider par un professionnel qui, après avoir écouté et compris la problématique de l’entreprise saura, mettre en place les méthodes et outils appropriés.

Enfin un bon moyen d’optimiser le temps est de rapidement exploiter l’information collectée en intégrant un (ou des) collaborateur(s). Même quand on est vraiment seul il y a toujours moyen d’entrer dans des logiques de travail collaboratif, par exemple en intégrant un réseau professionnel ou une plate-forme de partage de l’information.

Prochain (et dernier billet): le patrimoine informationnel de l’entreprise.

La série de billets:
1. Comment intégrer un processus de veille dans l’entreprise ?
2. Ressources pour une cellule de veille
3. Optimiser les ressources pour la veille
4. Intelligence économique, veille et patrimoine informationnel de l’entreprise

Technorati Tags: , ,