«

»

Mar 24 2009

Michelle Alliot-Marie plaide pour l’intelligence économique.

A l’occasion du 3° Forum International sur la Cybercriminalité, Madame Alliot-Marie, Ministre de l’intérieur, a insisté dans son discours sur cette ardente nécessité: « Protéger les entreprises c’est protéger notre réseaux économiques et nos emplois ». Elle a plaidé pour « un nouvel état d’esprit que j’entends créer en renforçant le partenariat avec les entreprises ».

Elle a réclamé la vigilance de chacun, citant le fait que 2/3 des ingérences économiques recensées depuis deux ans concernent la filière des industries agroalimentaires alors que dans le même temps ces entreprises ne se sentent pas menacées. « Les entreprises sont un enjeu de la lutte contre la cybercriminalité. Elles doivent en devenir des acteurs à part entière ».

« Plus que jamais l’IE est une arme indispensable contre les prédateurs et pour donner aux acteurs de la vie économique les munitions nécessaires ».

Les plans triennaux d’IE en région qui viennent d’être adoptés vont dans ce sens. Il appartiendra aux préfets de les faire vivre.
[Note: La conduite du dispositif territorial a été confiée au Ministère de l’Intérieur qui a généralisé par circulaire du 13 septembre 2005, complétée par la suite par celle du 8 août 2008, la démarche d’intelligence économique à l’ensemble des régions métropolitaines. Des plans triennaux ont été sollicités par la Ministre de l’Intérieur. Tout ceci s’inscrit dans le cadre des schémas régionaux stratégiques d’intelligence économique].

Si la Ministre souhaite donner à l’IE la place qui doit être la sienne elle entend aussi lui donner une légitimité en soumettant les sociétés d’IE à une procédure d’agréement avec avis d’une commission consultative nationale.