«

»

Nov 03 2014

Croissance et transition énergétique

Selon les experts du GIEC qui ont publié le 2 novembre à Copenhague une évaluation mondiale dont le message est clair: face à l’ampleur du réchauffement, il faut agir vite pour réduire les émissions de CO2, ce qui est possible sans compromettre la croissance.

Selon cette évaluation « nous avons peu de temps avant que la possibilité de rester sous les 2°C ne disparaisse ».
Cela implique de se détourner massivement des énergies fossiles, d’améliorer fortement l’efficacité énergétique, de limiter la déforestation, etc, et d’investir pour cela des centaines de milliards de dollars d’ici à 2030.
Pour autant, ce tournant énergétique ne compromettrait pas la croissance mondiale, mettent en avant les experts (climatologues, économistes, océanographes, etc).
Pour les auteurs du rapport, « limiter les effets du réchauffement climatique pose la question de l’équité et de la justice et est nécessaire pour atteindre un développement durable et éradiquer la pauvreté ».

Source : Climat: concentrations de gaz à effet de serre les plus élevées depuis 800.000 ans – L’OBS.